SWTOR - The Vong Invasion

Alors que la guerre froide règne entre l'Empire Sith et la République Galactique, la galaxie subit l'invasion des Vongs.
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Darth Ahriman

Aller en bas 
AuteurMessage
Darth Ahriman
Nouveau - Nouvelle
Nouveau - Nouvelle
avatar
Date d'inscription : 19/10/2018
Messages : 12
Féminin
Espèce : Humaine
Faction : Empire Sith / Ordre des Seigneurs Sith
Classe : Alchimiste Sith
Crédits : 0
Infos fermées
MessageSujet: Darth Ahriman   Ven 19 Oct - 16:31

Identité

Nom : Effacé
Prénom : Effacé
Age : 28 ans
Race : Humaine
Faction : Empire Sith

Classe/Métier : Alchimiste Sith / Seigneur Sith
Orientation sexuelle : Pansexuelle
Avatar : Trois images de Jeanne Alter de Fate / Grand Order :

Image de Zeronis
Image de Sciamaco
Image de RaikoArt

-----

Descriptions

Psychologie : Personne ne suis une ligne de conduite fixe et sans aucune contradiction, mais rare semble être les personnes aussi inconstante que Darth Ahriman, même au sein d'un Empire dominé par les Sith, figure du Côté Obscur de la Force obéissant avant tout a leurs propres pulsions et étant donc chaotique par nature. Ce qui domine en effet le comportement d'Ahriman pratiquement en toute circonstance, c'est une froideur qui pourrait presque s'apparenter a une forme de maîtrise de soi Jedi. Jamais un mot au-dessus de l'autre, l'on a jamais vu Ahriman terroriser un membre non sensitif de l'Empire ou s'adresser a lui de façon déplacer. La jeune femme est efficace, va a l'essentiel, ne s’embarrasse certes pas d'un protocole trop ampoulé, mais ne fait pas non plus dans la désinvolture ou l'affirmation de sa supériorité. En réalité, certains comprennent qu'à ses yeux, les êtres vivants ne sont que des paramètres, des variables dans ses expériences sur le vivant. Car ce qui enflamme le plus Ahriman, ce sont avant tout ses expériences et ses recherches sur l'être vivant. Dans ses moments là, elle semble enfin vivante et démontre sa nature de praticienne du Côté Obscur de la Force.

Car, qu'on se le dise, Ahriman n'a que dédains pour la chose politique, les manipulations et les jeux de dupes ne sont pas pour elle. Elle considère que tout devrait être plus simple et que chaque problème trouve sa solution par la voie des armes et aucune autre. En cela, elle est particulièrement moquée par certain, mais elle se moque de l'arrogance de ceux qui se considèrent comme supérieur a elle par leurs qualités d'intrigant. De manière générale, elle se moque d'ailleurs des structures sociales, de cette manie très humaine de hiérarchiser ce qu'elle perçoit comme un chaos permanent et fertile : les Sith, et particulièrement les Sith de Sang Pur, se gaussent généralement de leurs supériorités, mais ils ont oublier que lors de la venue des Jedi Noirs, ils n'étaient que les esclaves de la volonté de ses voyageurs des étoiles qu'ils ont vénérer comme des Dieux. L'on trouve toujours plus fort que soit et des inférieurs, pour elle, c'est quelque chose dans l'ordre des choses et un élément de ses recherches. Elle ne doute pas qu'il existe quelqu'un capable de la surpasser en duel et la vaincre, mais ce qu'elle compte offrir a la galaxie dépasse largement le cadre de sa petite personne, alors cela n'a aucune importance, son esprit de conservation ne dépasse pas le cadre qu'elle s'est elle-même fixée depuis qu'elle a trouver sa voie, a savoir la création de la forme de vie ultime.

Ironiquement, Ahriman est un chef de guerre respecté et beaucoup ne comprennent pas sa passion pour les conflits. Doté d'une armure dont l'apparence semble archaïque, elle est toujours en première ligne, sa puissance dans l'obscurité brillant d'une aura inquiétante certes, mais étant un fanal redressant le moral des troupes Sith, particulièrement depuis le début de la guerre contre les extragalactiques Vong. Dans son esprit dérangé, la guerre n'est qu'un immense laboratoire ou elle peut mener ses expériences a l'air libre, particulièrement sur les Vong : d'une part parce que ses derniers se montrent excessivement résistants a de nombreuses formes de techniques de Force, mais aussi parce que personne ne protestera contre un excès de cruauté ou des méthodes trop extrême contre un adversaire qui n'a lui-même aucun sens de la morale. Elle peut ainsi tester ses dernières créations alchimistes, torturer et démembrer les membres de la caste guerrière des extragalactiques sans aucune retenue et force est de constater que le style de combat particulièrement brutal a l'épée de l'Alchimiste a du succès parmi la troupe Sith, chaque soldat a beaucoup perdu a cause des Vong et les voir souffrir et mourir est toujours une vision très apprécié par la troupe, d'autant plus par quelqu'un qui n'a jamais tourner son arme contre eux ensuite.

Les périodes ou Ahriman est réellement vivante sont celle ou elle se trouve sur Korriban, travaillant dans son « tombeau laboratoire » sur ses expériences, utilisant ses propres prisonniers, issues de diverses sources, ou travaillant encore sur des équipements pouvant être renforcer par la Force. N'ayant aucun tabou, tout l'intéresse et elle pourra autant vous fournir des droïdes sondes pouvant être en partie contrôler par la Force que construire des amulettes ou des armures renforcées grâce a la puissance du Côté Obscur de la Force. Mais de tout les domaines de l'Alchimie Sith, Ahriman est surtout intéresser par celui de l’Altération du vivant : pour elle, chaque forme de vie peut être améliorée et la destruction de certaine n'a aucune importance si celle crée est plus importante en retour. Elle joue a devenir Dieu en recherchant a créer l'être suprême, mais n'a pas l'intention de le devenir elle-même : le simple fait de lui donner naissance lui suffit amplement et une fois cela fait, elle ne doute pas que la première action de cet être omnipotent serait de l'éliminer pour préserver ses secrets : elle acceptera alors le trépas avec joie, accomplissant ainsi le seul acte d'amour dont elle est réellement capable.

Car question vie sentimentale, l'on ne peut pas dire que la Sith soit particulièrement stable. On ne lui connaît aucun ami ni même amant, seulement des employeurs et des mécènes : divers Seigneurs Sith se disputent ses services au sein de l'Empire et Ahriman travaille pour toutes les sphères d'influences ayant besoin de ses produits et acceptant de la rémunérer au prix qu'elle juge juste pour poursuivre ses expériences. De ce fait, sa loyauté pour l'Empire n'est qu'une façade, le patriotisme n'existe pas chez cette femme pour qui l'Empire n'est qu'un outil comme un autre, mais qui est pourtant le produit de l'idéologie Sith, qui vise avant tout a satisfaire ses propres pulsions au dépend de tout le reste. Sa puissance en font quelqu'un de surveiller, mais les Sith savent que personne n'emploierait une scientifique aussi dangereuse et a l'esprit aussi instable en dehors de l'Empire, elle n'est donc généralement pas considérer comme une menace, seulement un élément aléatoire devant être gérer avec une certaine minutie, mais pouvant se révéler très efficace. Beaucoup de ses supérieurs espèrent toutefois qu'elle finira par croiser un jour plus fort qu'elle et qu'un Vong la démembre a son tour afin de ne pas avoir besoin de faire le travail eux-mêmes un jour.

Physique : La première chose qui surprend chez Darth Ahriman est sans doute sa taille : petite en comparaison de nombreux hommes, mais aussi de nombreuses femmes, la demoiselle n'affiche qu'un maigre mètre soixante deux a peine compenser par le port de talon haut depuis son adolescence, y compris lorsqu'elle se trouve en armure, ce qui rend le spectacle de ses troupes s'écartant pour lui laisser le passage ou celui de ses combats contre ses ennemis particulièrement surprenant et aussi dérangeant que fascinant, tant il est difficile de comprendre comment une femme aussi menue peut-être aussi brutale et cruelle a la bataille. Car il y a une autre chose qui ne laisse aucun doute dès le premier coup d’œil, Ahriman n'est pas une femme faible, même en étant aussi petite : son apparence entière est tournée vers le combat et lorsqu'elle brandit son épée, ce n'est pas pour le symbole, mais bien parce qu'elle a l'intention de trancher les chairs, couper les têtes ou mutiler les corps. Son accoutrement, mais aussi sa démarche décidée, sans aucune forme d'hésitation, ne laisse aucun doute : la peur n'habite plus cette femme qui en a trop vu pour être atteinte par cette dernière.

Pourtant, son visage pourrait presque paraître « angélique », toute la nuance étant dans le presque… Car lorsque l'on plonge son regard dans le sien, ou le mordorée a depuis longtemps remplacer le bleu de sa naissance, l'on comprend qu'il n'y a rien de tendre et de bienveillant chez cette femme, dont les yeux ne font que lancer un défi de volonté a ceux qui les scrutent. Dotée d'une très longue chevelure blonde, la jeune femme maintient toujours cette dernière par une sorte de diadème noir assortie a son armure de combat stylisé afin de maintenir un carré autour de son visage, mais diffère pour la gestion de sa crinière dans le dos : parfois attaché en une longue natte, il lui arrive également de laisser ses cheveux simplement détaché, flottant ainsi au vent lorsqu'elle se déplace. N'étant pas particulièrement coquette et ne recherchant pas non plus a être plus féminine, Ahriman ne porte aucune trace de maquillage, mais son visage n'affiche aucun défaut qu'il soit d'origine naturel ou « accidentel ». D'une forme ronde, il est marqué par un nez fin et des lèvres du même acabit qui ne porte jamais de rouge a lèvre et son également très pale, pouvant même parfois être confondu avec son teint de peau si l'on y prête pas une attention particulière.

Ce qui est toutefois certain, c'est qu'Ahriman n'est pas une femme dénuée de charme : la nature la doter d'atout qui font la jalousie de nombreuses femmes, mais dont la guerrière se moque assez, même si elle connaît la manière de le mettre en valeur : un fessier rebondit, une poitrine ferme et généreuse ainsi qu'un ventre plat qui permet a sa silhouette d'avoir un aspect féminin, il est impossible de la confondre avec un homme. Certes, elle ne dispose pas des jambes vertigineuses qui font rêver tant d'homme a cause de sa taille modeste, mais qu'importe, elle n'exploite que très peu cet aspect de sa personne, même si jouer de ses charmes pour obtenir ce qu'elle désire, comme des nouveaux sujets de recherches, ne la dérange guère. La silhouette de la Sith n'est pas l’icône parfaite de séduction toutefois : employant un style de combat brutal et sans pitié, il reste que ses muscles sont dessiner, particulièrement dans son dos, même s'ils sont loin d'être ceux d'une personne recherchant a entretenir une grande masse musculaire, après tout, la demoiselle triche en faisant appel a la Force afin de gagner en puissance lorsqu'elle manie son épée.

Sa garde robe n'est guère très diversifiée, en dehors de son armure qu'elle revêt en combat, elle se compose de robe ou d'ensemble proche du corps de couleur noire avec très peu de fioriture. Parfois, lorsqu'elle se déplace sur des mondes réputés pour avoir un climat rude a cause de température très basse, il lui arrive d'adopter une cape en fourrure afin de pouvoir disposer d'une source de chaleur supplémentaire bienvenue, même si cette dernière la rend également un peu plus inquiétante. Mais ce qui a de plus remarquable, c'est un collier particulier imaginé par son premier maître et qu'elle n'a jamais abandonner, même lorsqu'elle s'est libérer de ses chaînes : s'il est de tradition chez les Seigneurs Sith de porter des sombres capes nouées par une chaîne au niveau du cou, l'homme qui assura son instruction et sa formation n'avait pas l'intention d'en faire autre chose que l'esclave de sa volonté et noua la chaîne a un collier entourant sa poitrine. Mais même après s'être débarrassée de lui, Ahriman n'a jamais rompu le collier. Peut-être une manière de se souvenir d'où elle vient et l'explication de son manque d'arrogance en comparaison des non-sensitifs.

-----

Histoire

La vie d'Ahriman est entourer de mystère et d'obscurité, si bien que les informations dont dispose le grand public sur la « chevalière noire » sont très faible. Mais même pour la plupart des Sith, son histoire, jusqu'à son nom véritable, sont méconnu et seul une poignée de dirigeant son en mesure de pouvoir la retracer, pour peu qu'ils portent un intérêt particulier a cette dernière. Son âge en revanche, ne fait aucun doute et si son lieu de naissance n'est pas confirmé, faute d'enregistrement dans un registre galactique, il est certain que l'alchimiste fut éduquée sur les terres sombres et hostile de Korriban, le monde berceau des Sith, lieu de l'ascension et de la chute de la figure mythique d'Adas, ainsi que de l'accession au statut de divinité des exilés Jedi. Sur une planète aussi sombre, où le côté obscur était si profondément ancré que même les Jedi ne se risquent pas a tenter de la purifier, l'enfant qu'était la jeune femme ne connu guère une enfance heureuse, est-il seulement possible de vivre une enfance heureuse sur Korriban ? Ceux qui n'ont pas le don de la Force n'ont d'autre destinée que n'être les esclaves de ceux choisi par cette dernière, mais ses derniers menaient également une vie rude, impitoyable et sanglante ou la moindre faiblesse pouvait être punie de mort. D'ailleurs, la mort est parfois une chance, car survivre sur Korriban peut être bien plus cruel que mourir rapidement sous la morsure d'un sabre-laser…

Ahriman n'était qu'une enfant parmi les autres, semblant promise a une vie de servitude, mais qui avait reçu le don de la Force. Sa naissance la prédestina au côté obscur, le choix ne lui fut jamais laisser, ce qui explique sans doute son manque de patriotisme et de passion pour la cause impériale. Elle fut emmener dans l'académie de la planète qui formaient les futurs Sith si jeune qu'elle n'a aucun souvenir de ses parents, ni même de son nom. Pour ses instructeurs, ils n'y avaient que deux types d'élèves : ceux qui allaient conquérir le titre de Darth, les élus, et les autres, destiner a mourir sous les coups des premiers afin de pouvoir assurer leurs ascension. L'enseignement de base fut donc déjà un combat, entouré non pas d'amis, mais de rivaux potentiels prêt a tous les coup bas. Et contrairement a ce que l'on pourrait croire, ce n'est pas lors de l'adolescence que le taux de mortalité est le plus élevé, mais bien durant l'enfance, ou les inhibitions sont inexistante et ou l'on sait plus rapidement identifier les faiblesses des autres et les exploiter sans retenue. A six ans, vous êtes déjà coupable de meurtres et si l'on ne vous encourage pas explicitement a le faire, l'on comprend bien vite qu'en dissimulant le crime, personne ne vous fera de reproche, car la société Sith n'a aucune place pour la morale, bien qu'elle vante l'Ordre dans sa propagande. Elle n'est qu'un chaos ou la loi du plus fort règne, un plus fort dont le rôle est de guider les faibles comme du bétail en le terrorisant.

Pourtant, Ahriman n'alla pas jusqu'au bout de ce parcours infernal. Elle survécu durant la phase initiale et parvint a atteindre l'adolescence, ce qui est déjà un signe de sa force de caractère, mais il est difficile de dire si elle aurait survécu au parcours complet. Car ce n'est pas par sa victoire ou sa défaite qu'elle parvint a quitter cette arène d'un genre particulier, mais c'est l'influence d'un Seigneur Sith qui la tira de cette émission de télé-réalité pour instructeur Sith en mal de sensation forte. Le nom même de ce Darth a sombrer dans les limbes lorsqu'il est mort, terrassé par la lame d'Ahriman : il était faible, et il n'a donc aucun droit de revendiquer une place dans l'histoire des Sith ou celle de la galaxie. Mais c'est lui qui décida de prendre la jeune blonde en disciple d'un genre particulier : il ne recherchait pas des individu fort pour lui succéder, ni même des apprentis pour fournir des nouveaux talents a l'Empire : il recherchait des assistants afin de pouvoir travailler sur ses expériences. Ce qui a attirer cet homme vers Ahriman, c'est le caractère particulièrement solitaire de la blonde : cette dernière s'était isolé du jeu de défiance entre les adolescents, elle semblait davantage fascinée par les connaissances des Sith que le pouvoir brut, le profil dont il avait besoin pour modeler la jeune femme selon sa volonté.

Mais pourtant, ce n'était même pas un esprit scientifique que recherchait le Darth : il voulait une assistante docile qui obéirait au moindre de ses ordres sans poser de questions. Pour cette raison, il transforma la chaîne qui lie la cape des Sith en un collier stylisé qui donnait l'apparence a Ahriman d'une simple esclave. Il prétendait qu'il l'avait enchanter pour en faire un outil de contrôle qui l'éliminerait si elle se rebellait contre lui, et la jeune fille n'avait au départ aucun moyen ni aucune raison de remettre les paroles de son nouveaux maître en question. Son rôle était de devenir sa principale assistante dans ses expériences autant que dans sa vie. Cela signifia pour l'adolescente, qui devenait une femme, de devoir accomplir toute sorte de tâche fastidieuse, devenir la maîtresse de maison du palais de ce Sith. Lorsqu'il recevait des invités, il était fier de montrer qu'il avait transformer en esclave docile une apprentie, les moqueries que subissait la jeune et jolie blonde n'étaient rien d'autre aux yeux de ce tyran que des flatterie qui venait grossir son ego et faire preuve de sa puissance, même si cette dernière reposait sur un mensonge, il était dans la tradition des Sith de tromper et mentir.

Le Seigneur était un alchimiste qui menait des expériences sur les créatures, les humains, les aliens et même les machines et les objets. Il voulait atteindre la puissance ultime et devenir l'être suprême et pour cela, il était obsédé par la recherche du « Livre des Sith », l'ouvrage de la sorcière et alchimiste Sorzus Syn, l'une des exilées Jedi ayant fonder la véritable doctrine de l'Ordre Sith. Il espérait, en mélangeant ses connaissances aux siennes, être capable de modifié son propre corps afin de pouvoir accéder a la vie éternelle et une puissance illimité dans la Force. Il força Ahriman a écouter ses monologues pompeux et grandiloquent basé sur sa puissance sans limite et la jeune femme devait rester droite et approuver, parfois pendant des heures, des propos qui lui semblait en grandissant de plus en plus insipide. Toutefois, derrière ses délires complotistes et ses idées de grandeur, Ahriman tira sa propre volonté et sa propre motivation. S'il ne lui enseignait que le strict nécessaire pour apprendre ses techniques, la maîtrise de la langue ancienne Sith, nécessaire pour réaliser les incantations de l'Alchimie, ainsi que quelques techniques de combat basique, afin de lui permettre de soumettre les créatures tentant de se libérer de leurs fers, elle tira ses enseignements de la curiosité et travailla dans son coin lorsqu'elle disposait de temps libre, ce qui pouvait être aussi rare que fréquent selon son emploi du temps, car il n'emmenait pas son assistante lorsqu'il allait sur le front tester ses expériences.

Ahriman connu l'humiliation, la servitude, y compris sexuelle : en grandissant, elle était devenue une belle femme, et l'offrir en monnaie d'échange pour une nuit contre d'ancienne relique dont les possesseurs inconscients négligeaient la valeur ou encore s'en servir lui-même pour assouvir ses propres pulsions n'effrayait pas son maître. Mais elle tint bon et ne fut jamais prise entrain de pleurer ou de se plaindre de son sort. Elle retint ses larmes et sa souffrance, la transforma en haine et décida d'en faire une force pour se venger, et frapper au moment ou son maître s'y attendrait le moins. Sa puissance dans la Force et sa maîtrise de l'Alchimie grandit, et son tortionnaire ne réalisa pas que sa victime avait fini par comprendre que ce collier n'avait aucun pouvoir. Elle avait été abuser sur de nombreux aspects, mais ses yeux s'étaient ouvert a la puissance et il était hors de question qu'elle reste l'esclave d'un individu dont elle ne partageait pas les valeurs et qui était de toute façon plus faible qu'elle. Elle forgea une épée Sith grâce a ses nouvelles connaissance, et s'en servit afin de briser ses chaînes. Loin d'un duel a la loyale, la loyale servante attendit qu'il soit pencher sur l'une de ses expériences étranges pour l'empaler dans le dos.

Il s'était tant habitué a voir la blonde docile et sans aucune forme de rébellion qu'il ne senti même pas le coup venir. Il trouva la mort dans la honte, la souffrance et la haine, mais pour Ahriman, il s'agissait d'une libération. Cette dernière avait désormais la liberté, un objectif et un plan : il lui fallait du soutien pour l'atteindre. Si l'idée de créer l'être suprême de son maître était intéressante, elle n'était pas assez mégalomane ou égoïste pour croire qu'elle serait cet être : elle devait lui donner naissance, non pas le devenir elle-même, elle en était incapable. Mais elle avait besoin de ressource pour cela et le soutien de l'Empire lui était donc essentiel. Ahriman coupa la tête de son maître, fouilla ses archives personnel et transmis l'ensemble, avec son sabre-laser, au Conseil Noir, en affirmant avoir agit par loyauté envers le régime. Bien sûr, un enquêteur vint vérifier et elle laissa la police faire son travail, mais les preuves des manigances de son maître, qui dissimulait des transferts de fond a des personnalités influente ainsi que des lieux de rencontre avec divers complice visant a pouvoir accroître son pouvoir et prendre la place de rivaux plus haut placé au sein de la hiérarchie de l'Empire, était évidente et rendait l'assassinat pour loyauté crédible. Elle ne trompa pas les Sith les plus puissant, tous était bien trop paranoïaque pour croire a cette histoire, mais cette petite tête blonde semblait intelligente et disposait de connaissance, elle pouvait être utile. Dans le pire des cas, l'on pouvait toujours se débarrasser d'elle par un « malheureux accident ». Aussi, le Conseil accepta de classer l'affaire en reconnaissant la légitimité de l'acte, permettant a Ahriman d'échapper a des poursuites judiciaires.

Elle retourna sur Korriban afin de pouvoir mener ses propres expériences. Sa première décision fut de se séparer des domestiques de son maître de manière violente afin de les remplacer par des droïdes, plus docile et obéissant. Durant le conflit avec la République Galactique, Ahriman mena toute sorte d'expérience aussi bien pour elle-même que pour le compte de l'armée, mais tourna alors ses recherches sur les créatures ainsi que les machines, abandonnant pour un temps les formes de vie intelligente. Elle cherchait a se construire un réseau de relation afin de pouvoir devenir indispensable et apprécier de personne qui financerait le matériel nécessaire pour poursuivre ses recherches. Comme son maître, elle n'hésitait pas a se déplacer elle-même sur le terrain pour observer ses créations sur le champ de bataille, mais contrairement a lui, elle préférait plonger dans la mêlée et trancher les membres de ses adversaires a grand coup d'épée Sith, engoncée dans une armure sombre lui donnant les allures d'une chevalière obscure de temps bien plus ancien. Elle se forgea ainsi un nom et une réputation, d'autant plus qu'à la différence de nombreux Sith, Ahriman ne se mêlait pas de question stratégique, obéissait aux ordres des officiers, y compris non sensitif, sans jamais poser de question et accomplissait ses missions en ramenant les hommes que l'on plaçait sous son commandement en vie aussi souvent que possible, puisqu'elle s'exposait toujours au cœur des combat, ce qui fit ironiquement de cette femme si froide et si dangereuse une figure populaire dans la troupe, même si ne discutait pratiquement jamais avec eux.

Le racisme de l'Empire, qu'il soit pro-humain ou pro « Sith de sang pur » lui semblait absurde, car selon elle, il n'était basé sur aucun fait scientifique avéré. Pour cette raison, elle n'était pas populaire chez tout le monde et se mit a dos plusieurs personnes, mais elle s'en moqua : contrairement a son maître, Ahriman ne faisait pas de politique et préférait consacrer son esprit brillant a ses recherches. Durant la guerre froide, elle décida de suivre les traces de son ancien tortionnaire en tentant de mettre la main sur le Livre des Sith, mais sa petite enquête laissa supposer que ce dernier était tomber entre les mains de Darth Malgus, un Sith puissant et brutal, mais qui manquait de l'esprit nécessaire pour comprendre ses enseignements, du moins selon l'avis d'Ahriman. Cette dernière abandonna donc provisoirement l'idée d'obtenir l'ouvrage de Syn pour revenir a ses recherches, qui étaient ralenti par cette guerre qui ne voulait pas dire son nom et manquait de bataille digne de ce nom. Toutefois, Ahriman avait fini par se faire remarquer par plusieurs Sith influent pour une particularité extrêmement rare : elle maîtrisait le Mechu Deru, l'art de pouvoir mêler la Force avec la Technologie et de comprendre instinctivement cette dernière. Elle sut mettre ses talents aux services de Sith haut placé dans la hiérarchie, servant ainsi ses plans en lui offrant les moyens de poursuivre ses expériences. Plusieurs de ses machines de guerres obtinrent d'excellents résultats et parvinrent a convaincre ses soutiens de lancer une campagne visant a soutenir une candidature au titre de Darth : son talent, si particulier, et ses performances sur le champ de bataille lié a celle de ses créations en faisait une bonne candidate, ce qui lui permit de rentrer dans le cercle très fermé des Darth ayant obtenu leur titre par le mérite et non les manigences.

L'invasion Yuuzhan Vong apporta toutefois une nouvelle perspective des plus intéressantes a l'alchimiste. Reprenant son armure et son épée, emmenant avec elle sa ménagerie de monstre et ses droïdes, Ahriman retourna au combat : partout ou l'Empire combattait seul, l'on trouvait Ahriman au cœur des combats, tuant, démembrant, mutilant ses adversaires dans une frénésie semblant incontrôlable. Elle faisant des prisonniers, disséquait des corps lors des moments de repos, faisait des analyses scientifiques, et tentait d'apporter une réponse approprié. Le défi le plus grand que posait les Vong était leur absence de présence dans la Force, qui perturbait les Jedi et les Sith car ses derniers se reposaient énormément sur cette dernière pour anticiper les attaques adverses et adopter la réponse appropriée. Mais en bonne praticienne du Djem So, Ahriman mène ses combats en imposant son propre tempo a ses adversaires avec un style de combat agressif qui attire a elle la caste guerrière, toujours en recherche de combat, ce qui lui permet de toujours rafraîchir son matériel génétique. Les enseignements Jedi comme Sith reposant sur le fait que la Force englobe chaque être vivant de la galaxie, les Yuuzhan Vong sont une énigme qu'Ahriman recherche a percer sans cesse, car ils pourraient être un maillon manquant de la chaîne vers la conception de l'être suprême.

Une guerre aussi absolu lui demandait toutefois plus de moyens et des créations toujours de plus en plus puissante, et les installations de son ancien maître, dont elle avait héritée pour service rendu, commençait a devenir trop étroite a son goût. De plus, elle ressentait le besoin de se rapprocher encore plus du Côté Obscur de la Force afin de pouvoir mieux comprendre sa noirceur et renforcer ses créations alchimiques tout en mettant ses nerfs a rude épreuve. C'est pour cette raison qu'elle a récemment pris la décision de déménager ses installations au sein d'un ancien tombeau Sith abandonné, une décision que beaucoup ne comprennent pas, la jugeait morbide, voire dangereuse : l'esprit d'un Seigneur Sith dérangé dans son repos éternel peut-être particulièrement dangereux et instable. Mais Ahriman n'y perçoit que des avantages : après une lutte âpre, elle a pris le contrôle des systèmes de défense du tombeau, pouvant les opposer a des pilleurs potentiels lorsqu'elle travaille où est absente. Le tombeau lui-même étant naturellement ancré dans le côté Obscur, il rend, aux yeux d'Ahriman en tout cas, ses incantations en Noir Parler plus puissante et lui permet de mieux comprendre la nature même de la Force. De cette façon, elle espère être capable de percer les ultimes secrets de la création de la vie et avant tout, résoudre le mystère entourant la forme de vie extragalactique semant la terreur dans la galaxie.

-----

Biens et Pouvoirs

Possessions :

Temple Laboratoire sur Korriban : Vivant toujours sur la sombre planète de Korriban, Ahriman a installé son laboratoire dans un ancien tombeau Sith abandonné depuis des siècles. Son ancrage dans le côté obscur rend la pratique de l'alchimie plus aisé tout en écartant les faibles pouvant la déranger durant ses expériences.

Épée Sith : La première création alchimique de Darth Ahriman fut une épée Sith basé sur les armes qu'utilisaient les membres de l'ordre avant que les sabre-laser ne se répandent. Plus complexe a fabriquer, nécessitant un rituel bien précis, l'épée Sith présente plusieurs particularité par rapport a un sabre-laser : pour pouvoir détourner les tirs de blaster ou atteindre le tranchant de ses derniers, l'utilisa doit faire usage de la Force afin d'y insuffler l'énergie nécessaire pour transmuter la lame, ce qui est un handicap en duel. Toutefois, l'épée Sith peut également absorber les éclairs de Force et les renvoyer dans la direction choisi par celui ou celle qui la brandit, ce qui en fait une arme redoutable contre les Sith. Enfin, contrairement au sabre-laser, l'épée Sith ne cautérise pas les plaies qu'elle inflige, ce qui signifie que les blessures qu'elle inflige sont plus douloureuse et peuvent provoquer des infections, en plus de provoquer des saignements plus intense.

Armure Alchimique : Cette armure semblant ancienne fut forger avec le savoir alchimique du Côté Obscur de la Force par Ahriman elle-même. Accompagnée de tissu en armorweave, un tissu réduisant l'impact des tirs de blaster, cette armure, renforcée par l'alchimie, est plus résistante et peut générer un champ d'énergie autour d'Ahriman détournant les tirs de blaster comme ceux des armes Vong pendant un certain temps avant de céder. Toutefois, la puissance de l'armure alchimique a ses limites : le champ de force n'est d'aucune utilité au corps-à-corps et l'armure ne résistera pas longtemps a la morsure d'un sabre-laser. Elle protégera en revanche efficacement Ahriman contre les vibrolames.

Droïde Sonde modifié : Un droïde sonde conçu pour la reconnaissance et la surveillance modifié par un procédé alchimique pour pouvoir recevoir des ordres et agir sur une simple pensée d'Ahriman. La Sith dispose de plusieurs exemplaire de ce modèle.

Infiltrateur Sith : Un vaisseau conçu pour la furtivité servant de moyen de transport a Ahriman. Assez spacieux pour disposer d'un laboratoire, il n'est toutefois pas piloter par la Sith qui n'a aucune compétence dans ce domaine, mais par l'un de ses droïdes. L'équipage entier est composé de machine lui servant également d'assistant dans ses expériences et surveillant ses prisonniers, l'infiltrateur étant même doté des fameuses cage « anti-Force » très prisé des Mandaloriens.

Droïde Assistant : Une petite armée de droïde assistant Ahriman dans toutes ses tâches. Certains sont des droïdes de sécurité armé, mais la plupart sont dédier a des tâches spécifiques et son inoffensif, aucun d'entre eux ne sort des modèles standards.

Pouvoirs :

Pouvoir de la Force

Télékinésie
Étranglement de Force
Éclair de Force
Persuasion de Force
Renforcement physique / Saut de Force
Vitesse de Force
Ballistikinésie : Un pouvoir très rare, la Ballistikésie permet de propulser a très grande vitesse un objet de petite taille, comme un caillou, imitant le principe de fonctionnement des armes a accélération magnétique des Verpines. Cette technique est particulièrement redoutable a distance contre les Yuuzhan Vong, la vitesse de propulsion du projectile étant si grande qu'il peut éventrer leurs armures de combat sans efforts, mais la technique demande une grande concentration pour être utiliser et peut fatiguer rapidement en cas d'utilisation successive.

Magie Sith : Alchimie :

Il existe certaine technique du Coté Obscur particulière, si effrayante que de nombreux Sith ne s'en approche pas eux-mêmes. Les Jedi ainsi que certain Sith nomment ses disciplines la « Magie Sith », des techniques issue de l'héritage des Sith de Sang Pur, dont les connaissance magique et les croyances fut couplé aux savoirs dans la Force des exilés Jedi. Ahriman fait partie de ceux qui n'ont pas craint la pratique de la Magie Sith et appris a parler l'ancienne langue Sith, que l'on nomme le « Noir Parler » afin de pouvoir faire usage de ses arcanes. L'Alchimie Sith lui a permis de fabriquer des monstres pour le compte de l'armée, des amulettes pour certains Sith, mais aussi son épée Sith ainsi que son armure qu'elle porte toujours en combat. Si elle a surpassée son ancien maître dans cet art depuis longtemps, Ahriman estime son niveau comme éternellement débutant et pousse toujours plus loin ses recherches dans le but de donner naissance a l'être suprême.

Mechu Deru : Un pouvoir de la Force étrange pouvant mélanger la pratique de cette dernière a la technologie robotique : les Sith cyborg font souvent usage du Mechu-Deru pour transformer progressivement leurs corps en machine. Toutefois, Ahriman est encore totalement humaine et s'en sert principalement pour altérer certain de ses droïdes avec la Force afin de pouvoir leur faire remplir certaines tâches spécifiques.


Dernière édition par Darth Ahriman le Mer 31 Oct - 3:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Darth Ahriman
Nouveau - Nouvelle
Nouveau - Nouvelle
avatar
Date d'inscription : 19/10/2018
Messages : 12
Féminin
Espèce : Humaine
Faction : Empire Sith / Ordre des Seigneurs Sith
Classe : Alchimiste Sith
Crédits : 0
Infos fermées
MessageSujet: Re: Darth Ahriman   Dim 21 Oct - 16:37

Fiche terminée ! En espérant qu'elle vous plaira !
Revenir en haut Aller en bas
Yun-Yuuzhan
Joueur(se)
Joueur(se)
avatar
Date d'inscription : 11/02/2018
Messages : 57
Crédits : 0
Infos fermées
MessageSujet: Re: Darth Ahriman   Dim 21 Oct - 18:51

Bien, bien, bien. Plusieurs points dont je dois parler :

Côté écriture :
- La conjugaison, fais gaffe aux "é(es)" et aux "er", à ne surtout pas confondre. Cette faute me fait particulièrement saigner les yeux et me rend plus triste que si j'assistais à un massacre de chatons. Plus sérieusement, c'est une faute que tu fais régulièrement et qui a systématiquement freiné ma lecture, puisque je ne pouvais pas m'empêcher de m'arrêter dessus.
- Dans la description physique, lorsque tu décris le visages de Arhiman, le mot "visage" n'est jamais mis ce qui rend tout usage d'adjectifs y faisant référence très bizarre. Je cite : "N'étant pas particulièrement coquette et ne recherchant pas non plus a être plus féminine, Ahriman ne porte aucune trace de maquillage, mais celui-ci n'affiche aucun défaut." Celui ci ? Le maquillage ? J'ai deviné avec la suite de la description, qui perd d'ailleurs aussi de son sens à cause du manque d'un simple mot ^^



Côté Cohérence :
- L'actuel Empire Sith s'est développé dans les régions (alors) inconnues du nord/nord-est de la galaxie et sa capitale est Dromund Kaas. Korriban n'a été reprise à la République qu'au début de la guerre. L'invasion de Korriban par l'Empire a été la première action de guerre qui a permis au reste de la galaxie de découvrir sa survie. C'était en 3681 ABY (Avant la Bataille de Yavin), autrement dit c'était il y a 44 ans par rapport à la période actuelle du forum. Pourquoi je dis ça ? Pour appuyer sur le fait que Korriban n'a qu'un Temple Sith et est globalement très peu habitée... Ca n'empêche pas le fait qu'Ahriman du haut de ses 28 ans, a très bien pu être née sur Korriban.

- Ce qui m'amène au second point : les acolytes intégrés au temple Sith ne sont pas autorisés à s'entre-tuer... officiellement. En pratique, c'est la politique du "pas vu, pas prit" qui est appliquée. L'interdiction de s'entre-tuer existe, mais on n'ira pas reprocher à un acolyte d'en avoir tué un autre s'il a suffisamment bien camouflé ses preuves. Ton histoire ne contredit pas explicitement cet état de fait, mais l'ambiance qui se dégage de ton récit laisse penser que les Siths se trucident ouvertement ^^

- Compte tenu de l'histoire et de la psychologie d'Ahriman... elle ne peut pas être une Darth.
Comprend bien que le titre de Darth est extrêmement important et prestigieux, les Darth sont le sommet de la pyramide des Siths. On ne devient pas Darth sans faire de politique et tuer un Darth n'est non seulement pas suffisant pour récupérer le titre mais peut aussi, selon les alliés politique du Darth assassiné (il doit en avoir beaucoup pour disposer de ce genre de titres), se traduire par une condamnation à mort. Qu'Ahriman tue son maître et parvienne à s'innocenter c'est une chose, mais jamais le conseil ne lui accordera le titre de Darth juste pour ça. Son absence de la politique et sa tendance à se mettre les autres à dos assure d'ailleurs qu'elle reste globalement en bas de l'échelle.
Note au passage... je n'ai pas compris quelles "manigances" Ahriman révélait pour faire passer son acte pour du patriotisme et, ainsi, s'innocenter.

- Dans la continuité, qu'un Sith s'installe dans un tombeau, mineur ou non, me parait assez impensable, même pour un(e) Darth. J'dis pas que c'est impossible, mais faudra une bonne explication...


Voilà voilà.
En résumé :
- Fais gaffe à la conjugaison (surtout le "é" et le "er").
- Il n'y a qu'un temple sur Korriban.
- Ahriman ne peut pas être une Darth en l'état.
- Précise comment elle a fait pour s'octroyer son tombeau.
Revenir en haut Aller en bas
Darth Ahriman
Nouveau - Nouvelle
Nouveau - Nouvelle
avatar
Date d'inscription : 19/10/2018
Messages : 12
Féminin
Espèce : Humaine
Faction : Empire Sith / Ordre des Seigneurs Sith
Classe : Alchimiste Sith
Crédits : 0
Infos fermées
MessageSujet: Re: Darth Ahriman   Mer 31 Oct - 3:21

J'ai donc procéder a quelques modifications :

- J'ai donc ajouter le mot visage dans la description physique dans la phrase que tu a mentionner afin que cela soit plus clair, je ne l'avais plus citer depuis le début du paragraphe... J'ai été trop martyriser par des staffs qui chassaient les répétitions, parfois, j'en fait trop pour les éviter.

- J'ai fait quelques modifications sur le paragraphe concernant Korriban :

Citation :
Ahriman n'était qu'une enfant parmi les autres, semblant promise a une vie de servitude, mais qui avait reçu le don de la Force. Sa naissance la prédestina au côté obscur, le choix ne lui fut jamais laisser, ce qui explique sans doute son manque de patriotisme et de passion pour la cause impériale. Elle fut emmener dans l'académie de la planète qui formaient les futurs Sith si jeune qu'elle n'a aucun souvenir de ses parents, ni même de son nom. Pour ses instructeurs, ils n'y avaient que deux types d'élèves : ceux qui allaient conquérir le titre de Darth, les élus, et les autres, destiner a mourir sous les coups des premiers afin de pouvoir assurer leurs ascension. L'enseignement de base fut donc déjà un combat, entouré non pas d'amis, mais de rivaux potentiels prêt a tous les coup bas. Et contrairement a ce que l'on pourrait croire, ce n'est pas lors de l'adolescence que le taux de mortalité est le plus élevé, mais bien durant l'enfance, ou les inhibitions sont inexistante et ou l'on sait plus rapidement identifier les faiblesses des autres et les exploiter sans retenue. A six ans, vous êtes déjà coupable de meurtres et si l'on ne vous encourage pas explicitement a le faire, l'on comprend bien vite qu'en dissimulant le crime, personne ne vous fera de reproche, car la société Sith n'a aucune place pour la morale. Bien qu'elle vante l'Ordre dans sa propagande, elle n'est qu'un chaos ou la loi du plus fort règne, un plus fort dont le rôle est de guider les faibles comme du bétail en le terrorisant.

Passage au singulier pour l'académie, j'ai changer également la fin pour tenter de nuancer la chose, tout en maintenant le propos sur le caractère profondément violent de la société Sith.

- Pour le Darth, j'ai fait un nouveau passage selon ce dont on avait parler sur Discord, j'ai également fait un passage pour parler des manigances de son ancien maître :

Citation :
Bien sûr, un enquêteur vint vérifier et elle laissa la police faire son travail, mais les preuves des manigances de son maître, qui dissimulait des transferts de fond a des personnalités influente ainsi que des lieux de rencontre avec divers complice visant a pouvoir accroître son pouvoir et prendre la place de rivaux plus haut placé au sein de la hiérarchie de l'Empire, était évidente et rendait l'assassinat pour loyauté crédible. Elle ne trompa pas les Sith les plus puissant, tous était bien trop paranoïaque pour croire a cette histoire, mais cette petite tête blonde semblait intelligente et disposait de connaissance, elle pouvait être utile. Dans le pire des cas, l'on pouvait toujours se débarrasser d'elle par un « malheureux accident ». Aussi, le Conseil accepta de classer l'affaire en reconnaissant la légitimité de l'acte, permettant a Ahriman d'échapper a des poursuites judiciaires.

Citation :
Toutefois, Ahriman avait fini par se faire remarquer par plusieurs Sith influent pour une particularité extrêmement rare : elle maîtrisait le Mechu Deru, l'art de pouvoir mêler la Force avec la Technologie et de comprendre instinctivement cette dernière. Elle sut mettre ses talents aux services de Sith haut placé dans la hiérarchie, servant ainsi ses plans en lui offrant les moyens de poursuivre ses expériences. Plusieurs de ses machines de guerres obtinrent d'excellents résultats et parvinrent a convaincre ses soutiens de lancer une campagne visant a soutenir une candidature au titre de Darth : son talent, si particulier, et ses performances sur le champ de bataille lié a celle de ses créations en faisait une bonne candidate, ce qui lui permit de rentrer dans le cercle très fermé des Darth ayant obtenu leur titre par le mérite et non les manigences.

- J'ai ajouter un paragraphe supplémentaire pour le tombeau :

Citation :
Une guerre aussi absolu lui demandait toutefois plus de moyens et des créations toujours de plus en plus puissante, et les installations de son ancien maître, dont elle avait héritée pour service rendu, commençait a devenir trop étroite a son goût. De plus, elle ressentait le besoin de se rapprocher encore plus du Côté Obscur de la Force afin de pouvoir mieux comprendre sa noirceur et renforcer ses créations alchimiques tout en mettant ses nerfs a rude épreuve. C'est pour cette raison qu'elle a récemment pris la décision de déménager ses installations au sein d'un ancien tombeau Sith abandonné, une décision que beaucoup ne comprennent pas, la jugeait morbide, voire dangereuse : l'esprit d'un Seigneur Sith dérangé dans son repos éternel peut-être particulièrement dangereux et instable. Mais Ahriman n'y perçoit que des avantages : après une lutte âpre, elle a pris le contrôle des systèmes de défense du tombeau, pouvant les opposer a des pilleurs potentiels lorsqu'elle travaille où est absente. Le tombeau lui-même étant naturellement ancré dans le côté Obscur, il rend, aux yeux d'Ahriman en tout cas, ses incantations en Noir Parler plus puissante et lui permet de mieux comprendre la nature même de la Force. De cette façon, elle espère être capable de percer les ultimes secrets de la création de la vie et avant tout, résoudre le mystère entourant la forme de vie extragalactique semant la terreur dans la galaxie.

Je tiens beaucoup a ce point car il illustre fort bien le caractère "excentrique" d'Ahriman, même selon des standards Sith. Elle vie dans son "monde", avec ses propres lubies, se souciant finalement peu de ce qui l'entourent, mais elle a un don et un talent qui la rend très utile aux yeux des autres. C'est dérangeant oui, mais c'est parfaitement voulu, il s'agit bien de la rendre "unique".

- Pour les fautes, j'ai fait ce que je pouvais, mais faut pas attendre des miracles non plus, l'orthographe et moi, l'on est pas vraiment ami...
Revenir en haut Aller en bas
Yun-Yuuzhan
Joueur(se)
Joueur(se)
avatar
Date d'inscription : 11/02/2018
Messages : 57
Crédits : 0
Infos fermées
MessageSujet: Re: Darth Ahriman   Mer 31 Oct - 12:32

Les tombeaux sont des lieux sacrés, utilisés pour les enseignements et les épreuves. Ce qui pose problème c'est surtout le fait qu'on la laissera pas "s'accaparer" un tombeau comme ça... J'ai rien contre le fait que tu t'approprie un petit tombeau d'un seigneur inconnu, mais faut prendre ça en compte. Là, tu n'as fais qu'expliquer pourquoi Ahriman décide de s'installer dans un tombeau, mais il manque le comment elle a eu l'autorisation.

La solution la plus facile : c'est le tombeau d'un Sith jugé hérétique, dont les gens n'auront rien à foutre.

Cependant...

Fiche validée !
Félicitation !


Nous te félicitons pour la validation de cette première étape. Tu peux d'ors-et-déjà te lancer dans le jeu ou alors finir de tout mettre bien en place pour l'intégration de ton personnage. À cet effet, petit Rappel des liens utiles :
> Construire son journal de bord - lien
> Faire sa/ses demande(s) de RP, créer des liens - lien


Ensuite, n'hésites pas à te familiariser aux Pièces du Cartel dans la section du même nom, que tu trouveras dans la Cantina (lien) parmi bien des forums dédiés à la détente en parallèle du jeu.


Enfin... BON JEU ! Wink

Le Staff de SWTOR - Vong Invasion
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Infos fermées
MessageSujet: Re: Darth Ahriman   

Revenir en haut Aller en bas
 
Darth Ahriman
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mod pour ETW
» Pour les nostalgiques d'Empire : le darthmod
» Des flammes dans les yeux [PV : Darth Mortuus]
» Darth Tharion - "I'm always hungry"
» freyja lothbrok (darth trynn)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SWTOR - The Vong Invasion :: Accueil :: Personnages :: Présentation :: Présentations validées-
Sauter vers: